NathaliePetit portraitNathalie Petit est née le 21 Février 1981 à Antony (92), elle vit et travaille à Concarneau. Diplômée de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne, ses médiums de travail oscillent entre le dessin, les installations, le travail en volume et le numérique. Elle s’intéresse aux rapports et glissements pouvant s’opérer entre art et artisanat, lieu et espace, public passif et public actif et se plait à introduire des langages graphiques extérieurs au monde de l’art dans ses propositions artistiques en les utilisant pour leur qualité formelle.


Elle a exposé à l’Atelier d’Estienne (Pont-Scorff), au Sterenn (Trégunc), au Centre Culturel Michel Thersiquel (Bannalec), à la Galerie Jouin-Gondouin (Saint-Germain-en-Laye), au Festival d’Oodaaq (Rennes), au Prieuré de Locmaria (Quimper) entre autres. Elle a été en résidence en 2016 en réalisant « Une chambre, une semaine, un artiste », Hôtel Le Brizeux (Quimperlé). Professeur d’arts plastiques, elle intervient auprès de publics enfants et adultes depuis 2008 et a également lancé un programme d’expositions en art contemporain dans le hall de la MJC Le Sterenn (Trégunc) en 2014.


site : http://sitenathaliepetit.free.fr/

 

 Cliquer sur les miniatures pour agrandir.

thumb flyerAtelier Nathalie PETITthumb OF du 25022017 Nathalie PETIT

 Nathalie PETIT, l'incessant d'un vide réinventé - par Bruno Geneste, directeur artistique et poète

Tour idéale aux murs taillés dans des masques de pierres. Quelques choses s'édifient ici, une construction dans laquelle l'habitant cherche la clé des résolutions futures, les utopies sous les pâleurs, des choses trop lisses. Qui sait que sous l'éclair des ruines, la pâleur des orages merveilleux se dissimule ta table aux carreaux noirs et blancs. Au sommet, tout comme à la base de la tour alchimique sous le feu froid du fourneau cosmique, se dissimulent le secret, la circulation des songes dans les profondeurs d'une présence, d'un mouvement vers ce qui habite et déconstruit, sous des trouées de lampe verte, des clés d'horloges défaisant l'absence, recréant la multitude par des projections fragmentées vrillant le réel, exhumant un rapport à l'objet inédit, tout en créant des architectures sans cesse redéfinies où  l'espace renvoie à une lumière de lune. L'oeuvre de Nathalie PETIT devient alors réceptacle, foyer d'une énergie nouvelle propice à des édifications, à des surgissements dans l'espace de demeures habitées, traversées par l'esprit de quintessence, donnant ici une impression de distance aussi bien que vivifiant d'un tout qui s'ordonne sous l'échiquier , reliant l'être à l'espace, à ces demeures prises dans l'incessant d'un vide réinventé.

 

Exposition Nathalie PETIT