Bouteille TextesVoici les textes écrits à l'occasion du lancement de la saison poètique de la Maison de la Poésie du Pays de Quimperlé.

Bonne lecture !

 

 Ces textes ont été écrits pour cet événement qui fête sa cinquième édition en ce mois de septembre 2017. La Maison de Poésie remercie tous les poètes, professionnels et amateurs, qui ont bien voulu participer à cet événement original, né dans l'esprit de notre ami Paul SANDA, que nous remercions vus la symbolique liée à ces bouteilles et le succès remporté .

 

 

  • Louis BERTHOLOM

Liberty Square à Timisoara

Liberty Square

en fin d'après-midi

les bancs s'emplissent

des pigeons attendent les miettes

soleil sur la place

après les cris

Les pavés concentriques

les tramways

la statue et son auréole d'étoiles

des gamins qui jouent

et les nonchalances confondues

d'un dimanche qui arrose

ses derniers feux sur les têtes

Un air d'accordéon

et tout un petit monde s'étire

à Timisoara

qui a enticipé la colère du peuple

Liberty Square

un beau soir

j'attends d'aller dîner

à Cafaneaua Verde

et fêter la carafe rubiconde

Timisoara, le 28 mai 2017

 

 

  • Patrice PERRON

Demat, (Bonjour, bom dia, buenos dias, good morning, bonjou')

A toi citoyen du monde

Et habitant des rivages Atlantiques

Je veux dire bonjour,

Bom dia, buenos dias, good morning, bonjou'

 

Avec toi qui ouvres cette bouteille en cet instant

Je veux partager le message déposé à l'intérieur.

 

Peut-être vis-tu loin de la Bretagne

Breizh, Brethana, Bretana, Britanny, Bwetagn'

Peut-être aussi que tub ne connais pas mon pays

Et que je ne connais pas le tien,

Situé là-bas, loin, sur les côtes d'Afrique,

Très au Nord, entre Spitzberg et Islande,

Sur les côtes des Amériques ou des Caraïbes.

 

Peu importe la distance, 

Pourvu que tu sois en bonne santé

Et que tu vives en Paix dans un pays libre.

 

Montre cette bouteille autour de toi

Parle de ce message à tes amis.

 

Je te dis

Kenavo, au revoir, a deus, adios, good bye, au wevoi'

Dans la langue que tu pratiques,

A toi, citoyen du monde

Et habitant des rivages Atlantiques.

Kenavo.

 

 

  • Marie-Laure LE BERRE

 

Les têtes en rocs et piques

ils hument l'air

ébrouent leur grande peau

dont le grain tremble à l'idée du grain qui arrive

 

D'un seul corps l'oeil tendu

comme des Polyphème

ils scrutent au loin

au raz des herbes la plaine de la mer

Averse

Les menhirs tombent en pluie

sur le terre de Carnac

comme s'il fallait pour elle avoir le même grand ciel que le ciel gris-breton

Un ciel de pierres

qui n'a rien à envier

aux averses d'ici

La pluie bat la pluie

La pierre cogne la pierre

L'herbe ne se relève pas sous les coups

de l'averse

Elle tremble de froid

L'averse creuse

ses blessures

La pierre frissonne

mais elle tient bon

La mort est loin

les menhirs

des épées sur la tête des dieux

qui frémissent

 

 

  • Michelle LESCOAT

La 8ème bouteille celle del'infini

Ils arrivèrent tout habillé de bleu : pull bleu marine et jean

Ils, un peu comme une île, sont 4

Le père, la mère, les deux enfants

Ile passe ici la nuit du deux

Le matin du trois, le petit déjeuner croqué, terminé, je demande

Aux enfants, seulement aux enfants

A ceux habillés en bleu, un dessin pour le livre d'or.

Presque tous, c'est bien connu, disent "oui, je veux"

Et ceux, en particulier, habillés en bleu

Par bleu, je pose, le livre sur la table

Manque le crayon

Pas de crayon, je trouve un crayon

Ouf... je trouve un crayon, que je tends, oui, que je tends

à la petite fille en bleu, qui s'appelle, c'est vrai Marine, le dessin

bleu-marine...

 

 

  • Murielle VANDERPLANCKE

 

J'adore mes chaussures !

C'est que pas après pas on en a fait du chemin ensemble !

J'ai marché dans l'herbe là où les chiens sont interdits, tapé dans les murs pour les faire s'effondrer.

C'est sûr j'en ai fait de la route avec elles, trainant dans les ruelles des rêves, des routes qui mènent ailleurs.

Mes chaussures je les porte dans mon coeur. A chaque battement c'est un pas de plus.

Avec mes chaussures j'ai marché sur le bleu du ciel,

Arpenté les arcs-en-ciel, grimpé sur les plus hautes montagnes, les plus beaux gfratte-ciel, attrappé le soleil.

J'adore mes chaussures !

Lorsque je contourne délicatement la première fleur du printemps.

J'entends dans mes talons ds gravillons parcelles d'imaginaire, qui errent, qui errent, roulent et chantent.

Mes lacets sont des papillons sur les pentes douces des collines de cuir.

Avec mes chaussures on a fait le tour des océans. Séduire la houle, les couchants du soleil. Découvert les îles et leurs palmiers.

J'ai ouvert les sentiers avec mes souliers, écoutant gazouiller les oiseaux.

Ça vole les oiseaux. Mes chaussures volent aussi !

J'ai réussi à attraper la lune et aussi la voie lactée.

Une étoile vient de filer, comme les voiles emportant le voilier au-delà de l'horizon.

Avec mes chaussures pour compagnons, j'ai goûté la saveur fantôme furetant de-ci de-là.

Mangé des champignons lelong de l'automne.

J'ai marché dnas la neige, dnas les flaques d'eau. Flic, flac, flic, flac, flic, flac, ...

Sur mon album de souvenirs il y a la trace de mes chaussures.

J'adore mes chaussures !

 

 

  • Jean-Jacques NADON

Eau source de vie

La pluie tombe, ruisselle

dans les fonds s'amoncelle

glissant dnas les gorges sinueuses

jouant de rebonds sur la masse rocheuse

 

elle prend de la vitesse, s'ébroue

changeante de tourbillons en remous

chute envol de milliers de gouttes

fines particules par la gravité s'ajoutent

 

rideau argent tendu par mère nature

arc en ciel souligné par l'azur

beauté magique symbole de pureté

Souvent finit en voile de mariée

 

au pied de la falaise le repos

lac de calme, réceptacle d'eau

verts, bleus par le soleil allumés

pour éclairer le paradis des fées

 

 

  • Yann DE KEYZER

Horizon

Ligne blanche

Dissection du paysage

Ciel

Mer

Osmose azurée

Vent sur la mer

Courant sur le ciel

 

Calme de l'océan

Eclair brisant le miroir

Choc du verre sur le béton aqueux

 

Résistance du flacon

Enveloppe messagère

Accouchement éclair

Eau

Air

Doucement

Sur la nappe endormie

 

Navire à la cargaison secrète

Encre sépia sur papier de soie

Voyage sur la ligne blanche

Destination inconnue

Sonde humaine

Lancée vers la Terra Incognita